PARENTIS SPORT RUGBY : site officiel du club de rugby de Parentis-en-Born - clubeo

Coup de Froid à André Mirtin

18 décembre 2017 - 13:09

Heini Adams fut un joueur immense et certainement le meilleur demi de mêlée du pays lorsqu’il évoluait à la tête de l’UBB. A ce titre il n’est pas loin d’avoir été l’artisan de l’éclosion et de l’avènement de son jeune coéquipier Baptiste Serin avec les conclusions que l’on connaît. Tous les deux étaient présents ce dimanche dans l’arène d’André Mirtin, l’un aux commandes d’une équipe XXL montée de toute pièce par son président mécène et l’autre avec les yeux de Chimène pour les copains de vie évoluant en face.

Jouera jouera pas, c’est la litanie qui a préludé la rencontre PSR Saint André de Cubzac. Le comité de Côte d’Argent nous ayant quasiment obligé de disputer la rencontre malgré la fermeture du terrain décidée par les pouvoirs locaux. Ce comité n’étant plus à une incohérence près, avec cette gestion épouvantable du calendrier envenimée de surcroit par une météo catastrophique ces dernières semaines. Malheureusement ce qui s’annonçait comme un match au sommet, fut un énorme flop pour nos couleurs avec en prime une pluie diluvienne intervenant ¼ d’heure avant la rencontre.

Paradoxalement, malgré une lourde défaite, la Réserve de Juju et Bébert a sans doute réalisé hier sa meilleure prestation de la saison. Face à un XV sur-vitaminé, avec un courage exemplaire et pratiquant un rugby de bon aloi, ils sont même revenus à 3 points au cours de la seconde période avant de se faire contrer cruellement à cause de leur envie de jouer malgré les conditions. Dommage, mais félicitations pour l’abnégation à vouloir rivaliser avec leurs moyens. Certes, cela n’a pas abouti, mais cela paiera un jour.

Malgré la pluie, le PSR a bien l’intention de rivaliser face à ce leader, par le jeu et bien mal lui en a pris. Lucas d’entrée pourtant enquille deux pènalités géantes qui augurent d’une suite encourageante. Les troupes d’Hennie mettent la main sur le ballon et s’évertuent à contrer allègrement nos quelques velléités offensives. Ils inscrivent 3 essais coup sur coup qui laissent les petits noirs bien courageux, exsangues. La seconde période est plus équilibrée. Le staff instaure son coaching avec le retour de Silvère et les rentrées de Paulo et Nicolas E pour amener un peu de fraicheur. Les pétroliers réduisent même l’écart grâce à un essai collectif. La rencontre dans les conditions difficiles demeure brouillonne et le XV girondins surpuissant s’en remet à la classe de son demi d’ouverture roi du terrain ce jour. Ils signent leur bonus offensif à la sirène en jouant rapidement une pénalité à 10 mètres de l’endroit où elle fut sifflée. Score final 30/11.

Une fois n’est pas coutume je m’autorise quelques observations. Il me semble que le jeune arbitre dirigeant le match cet après-midi, malgré ces qualités, s’est trompé de division. Il est vrai que le rugby a la particularité de proposer un règlement différent selon les divisions où l’on évolue. En promotion d’honneur, il est interdit d’anticiper les poussées en mêlée et elles ne doivent pas excéder 1 m 50. Sans doute, dans son désir dans le futur d’arbitrer au plus haut niveau l’avait-il oublié. La domination et la supériorité du XV visiteur sautent aux yeux mais est-il nécessaire de fermer les yeux justement sur tous les gestes d’anti-jeu, et d’agressivité à contre temps qui ont émaillé la partie. Avec le standing des cubzacais il a bien volontairement fermé les yeux. Cerise sur le gâteau, il saupoudre de cartons jaunes les pétroliers pour des fautes vénielles ou inexistantes. Bon passons ! Mais accorder le point de bonus au terme du match sur une pénalité rapidement jouée à 10 mètres de l’endroit de la faute commise me laisse penser que décidément « On ne prête qu’aux riches » .

En conclusion, félicitations au XV visiteur pour sa force technique et physique. Même si l’effectif pour une équipe de ce niveau, n’est pas encombré par des joueurs issus de la formation du club. Il n’empêche : avoir un peu moins de condescendance, d’arrogance, voire de suffisance exacerbée ne nuirait pas à leurs qualités et contribueraient à notre respect qu’eux-mêmes ne possèdent pas pour leurs contradicteurs et c’est bien dommage.

Nos pétroliers sont un peu passés à côté de leur match. Personne ne leur jettera la pierre. J’accorderais une mention particulière à Paulo Mamio et même un baril d’or pour son entrée tonitruante. Rendez-vous dans le courant du mois de janvier. VIVE LE CALENDRIER.

Mitch

 

Commentaires

MÉTÉO

Météo Parentis-en-Born © meteocity.com

CLASSEMENT EQUIPE PT J G N P GA BO BD
1 R C CESTADAIS (5821C) 73 16 16 0 0 334 7 0
2 R C CUBZAGUAIS (5921L) 64 16 13 0 3 245 9 1
3 SANGUINET A C (4463B) 46 16 9 1 6 95 2 4
4 STADE REOLAIS (4459X) 44 16 9 0 7 48 3 3
5 R C LEGE CAP FERRET (4435W) 43 16 8 1 7 76 4 3
6 PARENTIS SPORT RUGBY (4455T) 37 16 8 0 8 -21 2 1
7 BORDEAUX E C (4425K) 24 16 4 0 12 -147 0 6
8 U S BOUSCATAISE (6663T) 19 16 4 0 12 -230 0 1
9 S C CAPTIEUX (4436X) -32 16 0 0 16 -400 0 0
CLASSEMENT EQUIPE PT J G N P GA BO BD
1 R C CESTADAIS (5821C) 71 16 15 0 1 307 8 1
2 U S BOUSCATAISE (6663T) 58 16 12 1 3 179 4 2
3 SANGUINET A C (4463B) 48 16 10 0 6 84 2 4
4 BORDEAUX E C (4425K) 46 15 10 0 5 74 3 1
5 R C CUBZAGUAIS (5921L) 43 16 9 0 7 23 4 0
6 R C LEGE CAP FERRET (4435W) 27 15 5 0 10 -42 0 5
7 STADE REOLAIS (4459X) 24 16 5 0 11 -93 0 4
8 PARENTIS SPORT RUGBY (4455T) 23 16 4 1 11 -132 0 3
9 S C CAPTIEUX (4436X) -32 16 0 0 16 -400 0 0