PARENTIS SPORT RUGBY : site officiel du club de rugby de Parentis-en-Born - clubeo

La grande désillusion

10 avril 2017 - 23:05

Funeste dimanche 9 avril. Le verdict est tombé, l’entente Pays Médoc a mis fin aux ambitions légitimes du PSR. Dans l’enceinte du stade Bonnefous, une chappe de plomb s’est abattue sur la famille parentissoise du rugby. La détresse des acteurs, dirigeants et supporters faisait peine à voir au milieu de l’allégresse toute en retenue des médocains. Le Parentis sport rugby a tutoyé la finale jusqu’à la 60ème minute. Félicitations pour nos vainqueurs et je persiste à affirmer que c’est bien à Béillique qu’ils ont construit leur qualification. Lors du match aller au milieu de la tourmente, au bord de la rupture, et dominés quatre essais à un, ils ont réagi en grande équipe. Grâce à un banc inépuisable ils n’ont jamais songé à utiliser des expédients de violence d’un autre temps ou comme beaucoup d’autres formations s’en seraient remis. Ils sont revenus ce jour-là par le jeu et seulement par le jeu. Nous ne pouvons que les féliciter d’avoir privilégié ces deux rencontres au sommet des équipes premières pour obtenir le droit de concourir pour la quête du bouclier.

            Une chaleur étouffante était au rendez vous pour sceller le destin des deux formations à Pauillac. Les hommes des vignobles après 14 secondes de jeu et suite au renvoi qui heurtait la tête d’un des nôtres, égalisaient sur l’ensemble des deux matches. Les pétroliers, opiniâtres en diable, réalisent ensuite une première mi temps de haute volée. Nos avants ne cèdent pas un pouce de terrain et investissent le camp adverse pratiquement toute la durée du premier acte. Lucas parvient à réduire l’écart 10/3 qui laisse encore intactes toutes nos chances. L’espoir est toujours dans notre camp surtout quand Paulo Valette jaillit dans sa ligne de trois quart et perce monumentalement : le jeu rébondit et Dimitri, tout en vélocité, porte le cuir dans l’en but.10/10. Les supporters des noirs serrent les dents, croisent les doigts. Les girondins, qui dès la 20ème minute effectuaient leur premier Turn Over n’allait jamais cesser d’opérer des changements grace à un effectif pléthorique. Petite cause, grands effets, profitant de la fatigue de notre XV, ils inscrivent 10 nouveaux points qui les replacent en pôle position pour la finale. Néanmoins « Magic » Lucas rajoute une pénalité 13/20 qui peut, si le score en reste là déboucher sur une séance de tirs aux buts. Le PSR aura encore dix minutes de temps fort et Silvère, par deux fois, échoue à quelques centimètres de la terre promise. La chaleur a fait son œuvre, et de changements en changements comme au match aller les Pauillacais nous crucifient par deux fois. Les petits noirs exténués et en panne d’arguments de rechange avec un  effectif diminué, pénalisé de surcroit d’un carton jaune  se rendent les armes à la main, et tous n’avons tous plus que les yeux pour pleurer.

 Je décerne le baril d’or aux 22 acteurs + « Coco présent » à qui rien ne peut être reproché ce dimanche. Merci pour cette débauche d’énergie et votre courage ce jour, croyez moi vaut toutes les victoires.

Samedi la réserve va tenter de conquérir le bouclier de la série. Nous leur souhaitons toute la réussite possible. A titre personnel et c’est seulement mon avis ; loin de vouloir créer une quelconque polémique, je voudrais signaler que l’objectif de tout le club, je dis bien TOUT LE CLUB  était prioritairement de monter en Honneur. La réserve d’un club effectue un championnat intéressant, certes, pour que tous ces éléments soient en RÉSERVE de l’effectif fanion pour justement les supplanter lorsqu’une méforme, ou une cascade de blessures intervient comme ce fut le cas cette année. Cet immense gâchis est à mes yeux immérité et souhaitons de tout cœur que David et ses équipiers dirigeants auront encore assez de force de remettre les mains dans le cambouis et assurer la pérénité du PSR qui se doit de demeurer un grand club. J’ajouterais à titre personnel que l’objectif des éducateurs de notre belle école de rugby ne doit avoir d’autre but qu’une remontée dans des eaux plus adéquates de NOTRE CHER PSR.

Mitch               

Commentaires

1 R C CESTADAIS (5821C) 35
2 R C CUBZAGUAIS (5921L) 35
3 R C LEGE CAP FERRET (4435W) 25
4 SANGUINET A C (4463B) 20
5 PARENTIS SPORT RUGBY (4455T) 19
6 BORDEAUX E C (4425K) 19
7 STADE REOLAIS (4459X) 17
8 U S BOUSCATAISE (6663T) 15
9 S C CAPTIEUX (4436X) -32
undefined EQUIPE PT J G N P GA BO BD
1 R C CESTADAIS (5821C) 29 7 6 0 1 93 2 1
2 U S BOUSCATAISE (6663T) 27 7 6 0 1 75 0 1
3 R C CUBZAGUAIS (5921L) 24 7 5 0 2 72 2 0
4 BORDEAUX E C (4425K) 24 7 5 0 2 68 1 1
5 SANGUINET A C (4463B) 23 7 5 0 2 44 0 1
6 R C LEGE CAP FERRET (4435W) 16 7 3 0 4 22 0 2
7 PARENTIS SPORT RUGBY (4455T) 15 6 3 0 3 11 0 1
8 STADE REOLAIS (4459X) 12 6 2 0 4 15 0 2
9 S C CAPTIEUX (4436X) -32 16 0 0 0 -400 0 0

MÉTÉO

Météo Parentis-en-Born © meteocity.com